Geoffroi Caffiery vit à Paris et est auteur-photographe. En 2018, il crée avec Yana O’Connell le collectif Photeurs de trouble. 

 

Ses sujets, toujours enracinés dans sa biographie intime, ont également une dimension militante et politique. Chacun de ses projets photographiques commence par des recherches approfondies (littéraires, scientifiques, etc.), des prises de notes ou par l’exploration d’archives historiques. Il s’interroge sur la façon dont une œuvre photographique crée une forme de narration en assemblant différentes sources qu’elles soient textuelles ou iconographiques. En fonction des projets, il aime s’exprimer avec de nombreux procédés aussi bien numériques qu’alternatifs.

 

Il met ensuite en dialogue ces différentes références en leur donnant un sens ou en les installant dans l’énigme. Il souhaite pouvoir susciter des interrogations sur la représentation ou donner à voir des espaces intérieurs, géographiques ou historiques qu’il explore. Il prend appui soit sur le réel soit sur l’imaginaire pour constituer des récits intimes (Dis papa), sociaux (Parlons!), environnementaux (Silvaticus), mémoriels (Témoins de la Grande Guerre) et poétiques (La mort d’Orphée). Il s’autorise des écritures variées, parfois documentaires et parfois picturales.

Projets au long cours

2021           : Avec l’association « Vivantes », réalisation de la série « Parlons ! », », portraits associés aux témoignages écrits de victimes de violences conjugales;

Depuis 2020 : Avec le collectif « Photeurs de trouble », réalisation de la série « Images flottantes » selon des procédés alternatifs (ambrotype, ferrotype, etc.) : https://www.photeurs-de-trouble.com/images-flottantes;

Expositions :

2020 : Le larvoratoire de Douarnenez (29100), exposition collective forêts trop humaines du 11 juillet au 20 août 2020 ;

2019 : Festival des Boutographies, pavillon Populaire de Montpellier (34000) sélection officielle de l’édition 2019 du 4 mai au 26 mai 2019                    ( https://www.boutographies.com/expo/dis-papa.html ) ;

2019 : Musée des Transmissions, espace Ferrié (35510), exposition « témoins de la Grande Guerre », du 5 octobre 2018 au 15 septembre 2019 ;

2018 : Musée d'Art et d'Histoire de la ville de Colombes (92700), exposition « témoins de la Grande Guerre », du 15 septembre au 9 février 2019 ;

2018 : Musée national de la gendarmerie (77000), exposition « témoins de la Grande Guerre », du 18 juillet au 17 septembre 2018 ;

2018 : Galerie FAIT & CAUSE (75004), 8e édition du concours sophot.com, du 16 mai au 13 juillet 2018 (finaliste) ;

2017 : Galerie IMMIX (75010), exposition collective « récits de famille », du 08 octobre au 03     novembre 2017 ;


Les expositions « témoins de la Grande Guerre » ont obtenu le label de la mission du centenaire pour figurer au programme national officiel des commémorations 2018.

Finaliste du concours 2018 de la galerie FAIT & CAUSE relatif à la photographie sociale et environnementale:

- http://www.sophot.com/fr/home/index.php.

 

Médias

- Chronique « Regardez voir », samedi 18 mai 2019 par Brigitte Patient :

https://www.franceinter.fr/emissions/regardez-voir/regardez-voir-18-mai-2019

- Interview « schizophrénie, une affaire de famille » et diffusion du portfolio « dis papa », juillet – août 2018, Fisheye magazine N° 31:

https://www.fisheyemagazine.fr/rdv/cest-dans-le-mag/schizophrenie-photographie-une-affaire-de-famille

Restitution « Le regard de Sylvie Hugues », juin 2018 à la Maison Européenne de la Photographie

https://www.mep-fr.org/2018/09/13/%e2%80%a8la-restitution-2018-le-regard-de-sylvie-hugues/ (à partir de 32'30).